les câlins rendent heureux

Les câlins rendent heureux

Quand je dois prendre les transports parisiens, je suis souvent déconcertée. Nous sommes des centaines de personnes serrées comme des sardines mais nous ne nous en sentons pour autant pas moins seuls et totalement étrangers les uns aux autres.

Plutôt que de défendre jalousement son espace et lancer des regards noirs à ceux qui par malheur nous effleurent, pourquoi ne pas s’accorder de l’attention et se montrer bienveillants ?

Figurez-vous que dès 1986 aux Etats-Unis, pour lutter contre la période de déprime hivernale, un révérend a mis en place le « Free Hug Day » : la journée du câlin. Depuis, cette tendre initiative est devenue un événement international. Puisque les câlins rendent heureux, chaque 21 janvier, il est demandé de faire attention à sa famille, ses voisins, ses collègues et de prendre le temps de les serrer dans ses bras.

Cela peut paraître étrange de premier abord, mais je vous assure que les effets sont très positifs. Même si certains ont tendance à s’en défendre, n’oubliez pas que l’humain est un être qui s’épanouit au sein du groupe. Pour ce faire, nous avons besoin d’obtenir de l‘attention, de la considération et de ressentir de l’amour de la part de nos pairs. A l’inverse, le sentiment de solitude est extrêmement difficile à supporter et peut nous mener au désespoir.

Remontons à l’enfance, le câlin est le premier contact que l’on reçoit dès les premières minutes de sa vie. Il nous apporte douceur, sécurité et chaleur. Si l’on traduisait ce geste par une voix, ce serait :

Ne t’inquiète pas, tout va bien, tu n’es pas tout seul, je suis là.

Pourquoi s’en priver à l’âge adulte ? Vous les pensez inutiles ? Sachez qu’au contraire votre corps en a toujours gardé la mémoire et qu’ils vous apporteront toujours les mêmes bienfaits que ceux reçus pendant votre enfance.

Alors c’est parti, laissez-vous aller, lâchez prise et  réactivez ces contacts chaleureux. Débarrassez-vous de toute arrière pensée méfiante et de vos barrières limitantes et préférez l’ouverture, la bienveillance et la confiance.

Expliquez à l’autre votre démarche, serrez-le franchement dans vos bras, accordez vos respirations pour n’en former qu’une. Pendant ces quelques instants, appréciez profondément cette personne et toute sa beauté, son essence. Ressentez la.

Pour ma part, je m’inspire de la culture indienne et du fameux Namasté qui signifie : «  Je salue le divin qui est en vous »Ou encore  » La lumière en moi honore la lumière en vous »

Donner un câlin dans cet état d’esprit vous apportera le bien être. Grâce à ce geste sincère et simple, vous vous sentirez apaisé, détendu, en osmose avec l’autre. Vous réaliserez à quel point cela réchauffe le cœur de donner de l’amour et sentir aimé. Je suis convaincue qu’une fois le premier pas franchi, même les plus hésitants auront très vite envie de recommencer et je vous invite d’ailleurs à en user et en abuser ! C’est la meilleure des addictions.

Quotidiennement, avec votre famille, vos amis, vos collègues, expliquez votre démarche et incitez les à y participer. Créez un rituel. En passant d’un rapide salut machinal à toute la considération qu’implique le Namasté, vos relations s’en verront transformées. Vous aborderez ces personnes avec davantage d’estime, de respect, de bienveillance et de bonté.

Certains d’entre vous pratiquent-ils déjà le hug ? Quels impacts ressentez-vous ? Pour ceux qui se sont lancés, donnez moi vos impressions.

 

 

 

 

There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *