les effets de l'ailimentation sur votre moral

Les effets de l’alimentation sur votre moral (2/2)

Je suis de retour avec la suite de mes conseils pour une alimentation qui vous donnera réellement de l’énergie et  boostera votre moral.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’essentiel de nos hormones est sécrété au niveau du ventre. C’est donc là que se trouve notre centre émotionnel. Si votre transit est mauvais, votre humeur s’en ressentira. Attention les dégâts ! Alors on chouchoute son ventre car les effets de l’alimentation sur votre moral peuvent être importants !

Après la qualité des aliments, j’insiste sur :

 La quantité :

Vous pensez que manger en grande quantité vous évitera de manquer du carburant nécessaire pour assurer votre journée sur les chapeaux de roue ! A l’inverse, l’effet principal sera surtout que vous serez fatigué inutilement. Votre corps a besoin de beaucoup d’énergie pour mener à bien votre digestion. Trop de nourriture et il rame. Vous êtes épuisé sans raison.Et bien sûr, cerise sur le gâteau, vous engrangez les apports excédentaires en les stockant directement là où ça ne vous arrangera pas…

Je résumerais que le bonheur se trouve dans l’assiette, pas trop grande.

Ce qu’il faut appliquer :

=>  mangez léger le soir : la nuit, votre organisme est en veille. Vous ne consommez qu’un minimum d’énergie alors aucun intérêt de dîner copieusement. Votre organisme passera la nuit à s’activer pour votre digestion plutôt que de recharger vos batteries et vous vous réveillerez fatigué, pâteux.

=> prenez le temps de manger et mâcher lentement: cela permet à votre corps de vous communiquer qu’il est rassasié, vous mangerez donc en quantités réduites. A l’inverse, quand vous mangez à toute vitesse, vous pouvez ingérer des quantités importantes sans atteindre la sensation de satiété car votre organisme n’a pas le temps de vous envoyez sa réponse.

=> privilégiez des aliments faciles à digérer : imaginez les perturbations que représentent des kilos de nourriture indigeste dans des conduits de plusieurs mètres d’intestins… Non, c’est moche, je vous en fais grâce. Parmi les aliments facilement digestes comptent nos chers amis fruits et légumes.

A l’inverse, limiter les viandes qui nécessitent des efforts énormes d’assimilation à votre organisme. Dans l’enfance, j’étais habituée à manger de la viande tous les jours (steaks, entrecôtes..), j’avoue que j’en raffolais. Depuis un an cependant, j’ai considérablement réduit et je me sens beaucoup moins fatiguée. Pour les dubitatifs, vous trouverez un apport de protéines par le biais de nombreux autres aliments tout aussi savoureux tels que les légumineuses, les céréales complètes ou encore le tofu. Si vous êtes d’ irréductibles carnassiers, accordez-vous quelques bonnes viandes par semaine, vous ne les apprécierez que davantage !

=> mangez des fibres, elles facilitent le transit. Vous les trouverez dans les fruits, les légumes, les légumineuses.

=> limitez les laitages qui représentent un véritable défi pour les intestins d’un adulte.

=> n’abusez pas des sucres lents : pâtes, pommes de terre, riz. De par leur structure, ce sont des aliments longs à digérer.

=> consommez des soupes, des jus. Vous aurez les mêmes apports mais l’effort de digestion sera bien moindre

Testez dès maintenant et partagez vos impressions ! C’est en adoptant une alimentation de qualité et dans des quantités adaptées à vos réels besoins que votre corps aura une vitalité optimale et que votre esprit sera réceptif, vif et volontaire.

There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *