comment sortir de la dépression saisonnière ?

Comment échapper à la dépression saisonnière ?

L’automne est désormais bien installé et les prémices de l’hiver pointent le bout de leur nez. Après avoir arborés de jolies teintes orangées, nos paysages perdent de leurs couleurs et nos journées se font plus courtes. Finis les cocktails pris en terrasses pendant que le soleil réchauffent nos peaux, on se love maintenant sous une couverture pour boire un chocolat bien chaud. Même si ces mois véhiculent un charme sans pareil qui inspireront les âmes d’artistes, il faut le reconnaître, pour la plupart d’entre nous, cette période est vécue comme maussade et s’accompagne souvent d’une douce mélancolie que l’on appellera encore blues, spleen ou vague à l’âme.

Pour certains, plus qu’une déprime, cette période peut même déclencher une véritable dépression saisonnière.

Qu’est-ce que la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière est une vraie forme de dépression qui s’installe dès le début de l’automne, et qui peut durer jusqu’à l’arrivée du printemps.

On parle de dépression saisonnière à partir du moment où elle survient deux années de suite.

Les symptômes de la dépression saisonnière

Il est difficile d’estimer le nombre de personnes qui en souffre mais elle semble être plus fréquente chez les personnes âgées et les femmes. La dépression saisonnière se traduit par :

  • une asthénie : mal être et grande fatigue, baisse d’énergie, perte d’intérêt
  • des troubles de la concentration
  • de l‘irritabilité
  • une tendance à l’hypersomnie (excès de sommeil)
  • des troubles de l’appétit

Les causes de la dépression saisonnière

La dépression saisonnière semble directement liée à la baisse de la luminosité et au dérèglement des horloges biologiques internes qu’elle induit. En effet, l’ensoleillement contribue largement à la régulation de nos rythmes biologiques.

Luminosité et mélatonine

Chaque matin, l’organisme se synchronise grâce à la lumière de l’aube. Le niveau de mélatonine ou « hormone de la nuit » qui imprègne l’organisme pendant notre sommeil s’abaisse dès les premiers rayons solaires. L’organisme se met alors en phase de réveil. À l’automne et en hiver, comme la lumière du soleil se raréfie, le taux de mélatonine reste élevé dans le cerveau. Le corps, au lieu de se réveiller, demeure léthargique et les rythmes alternés de veille et de sommeil se dérèglent.

Luminosité et vitamine D

La vitamine D est également appelée la « vitamine du soleil » puisque c’est l’action des rayons ultraviolets B (les UVB) sur notre peau qui en déclenche la synthèse.

Comme pour vous, cette période a longtemps été difficile pour moi. Au fil des années j’ai donc développé une routine pour échapper à la dépression hivernale. 

Puisque j’ai envie de vous aider, vous aussi, à passer un hiver serein, j’ai réuni tous mes conseils et astuces dans mon guide pratique : Adieu la dépression saisonnière !

Vous le voulez ? C’est simple il vous suffit de laisser vos coordonnées et vous le recevrez immédiatement dans votre boîte mail ! C’est gratuit !

There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *