Besoin de consulter, mais qui choisir

Besoin de consulter, mais qui choisir ?

Vous ressentez le besoin de consulter, mais qui choisir ?

Parmi la multitude de professionnels de santé qui existent, il n’est pas toujours facile de savoir vers qui se tourner pour obtenir de l’aide. Besoin de consulter, mais qui choisir ?

En fonction de votre budget, de vos problèmes mais aussi de votre personnalité, vos besoins sont uniques. Il se peut que vous ne trouviez pas satisfaction auprès de professionnels reconnus qui vont été chaudement recommandés, cela n’est pas votre faute. Dans ce cas , je vous recommande de stopper les séances et de chercher un nouveau thérapeute. Pourquoi ? Besoin de consulter, mais qui choisir ?

Dans le cas d’une dépression, la relation praticien-patient est déterminante pour que vous alliez de l’avant. C’est une personne en qui vous devez avoir confiance, auprès de qui vous avez envie de vous livrer et dont vous reconnaissez le bénéfice des pratiques pour votre accompagnement.

Pour vous aider dans votre choix, je vous propose un tour d’horizon des différents professionnels de santé et vous en explique les spécificités.

D’abord, sachez que tous les professionnels de santé doivent enregistrer leur diplôme à la préfecture du lieu d’exercice de leur résidence professionnelle, ils sont ainsi recensés dans le répertoire ADELI. Avant toute consultation, il est préférable de vérifier leur autorisation d’exercice légal sur ce site.

Voici les différents praticiens qui sont à même de vous aider :

Le médecin psychiatre

C’est avant tout un médecin. Après 6 ans de formation commune à tous ses confrères, il a choisi de se spécialiser pendant 4 ans en psychiatrie. On trouve également des pédopsychiatres qui sont spécialisés dans les troubles des enfants et des adolescents et des gérontopsychiatres spécialisés pour les troubles rencontrées par les personnes âgées.

  • Compétences ?

Le médecin psychiatre peut prescrire des examens, des soins, des traitements médicamenteux, poser l’indication d’une psychothérapie ou même décider d’une hospitalisation. Certains psychiatres assurent eux-même les psychothérapies au-delà du diagnostic et de la prescription de médicaments. Dans ce cas, les consultations ont l’avantage d’allier une aide psychothérapique à celle, si besoin, d’une prescription médicamenteuse.

De par son statut de médecin, il traite souvent les pathologies lourdes telles que les maladies mentales. Besoin de consulter, mais qui choisir ?

  • Lieu d’exercice

Il peut exercer en service de psychiatrie où son rôle est de coordonner la prise en charge globale de la personne. Pour ce faire, il est aidé par l’ensemble de l’équipe médicale.

Il peut aussi exercer en cabinet libéral de manière indépendante. Il est important de noter que ses consultations sont remboursées par la sécurité sociale sur la base de 70% du tarif conventionnel de la consultation de psychiatrie (les mutuelles complètent le remboursement le cas échéant).

Le psychologue

Il a obtenu un diplôme universitaire après 5 ans d’études théoriques et pratiques.

  • Compétences ?

Son rôle est d’assurer le soutien psychologique des personnes en souffrance psychique par le biais d’entretiens réguliers. Il peut éventuellement  procéder à des tests de personnalité et des test de niveau intellectuel qui lui donneront davantage d’indications sur le patient.

Selon sa formation, il est mesure d’assurer des thérapies de groupe, familiale, comportementale ou psychanalytique.

  • Lieu d’exercice

Il peut exercer en service psychiatrique où il gère la prise en charge et le suivi des patients en psychothérapie.

En cabinet libéral, il travaille de manière indépendante et ses consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

Le psychothérapeute

Après un exercice précédemment assez peu réglementé, depuis 2004, seul un professionnel répertorié au registre national des psychothérapeutes ( différent du répertoire ADELI) peut se déclarer officiellement psychothérapeute.

Pour cela, il doit attester d’ une formation spécifique en psychopathologie incluant un volet pratique (400 heures minimum) et un stage pratique ( 5 mois minimum). Cette formation n’est accessible qu’aux titulaires d’un doctorat donnant le droit d’exercer la médecine en France ou aux titulaires d’un master spécialisé en psychologie ou en psychanalyse.

Il n’y a pas de diplôme universitaire de la psychothérapie, les psychothérapeutes se sont donc formés dans des instituts privés en complément de leurs études de base.

Compétences ?

La psychothérapie regroupe un grand nombre de pratiques diverses qui sont fondées sur la parole et complétées par des médiations instrumentales ou corporelles telles que  le psychodrame, l’EMDR, la Gestalt, la PNL, la sophrologie, l’hypnose ericksonienne…

Renseignez-vous sur les techniques utilisées par votre psychothérapeute dès votre première rencontre.

Lieu d’exercice

Il exerce en cabinet libéral. Les prix de ses consultations ne sont pas encadrés et donc fixés avec chaque patient, la sécurité sociale ne les rembourse pas.

Le psychanalyste

Formation

Il n’existe pas de reconnaissance légale du psychanalyste, ils n’ont donc pas de diplôme d’Etat mais doivent théoriquement remplir trois conditions pour poser leur plaque: avoir eux-mêmes été analysés, avoir été formés à la théorie analytique et être supervisés d’un autre analyste dans leur pratique.

Les psychanalystes se divisent en plusieurs écoles correspondant aux divers courants théoriques et pratiques. Il y a notamment les branches freudienne, lacanienne et jungienne.

Compétences ?

Entrer en « analyse » signifie que l’on démarre un processus de plusieurs années dans le but d’une introspection personnelle. Le psychanalyste va vous accompagner dans le dénouement de vos troubles du comportement ou de la personnalité. Besoin de consulter, mais qui choisir ?

Leurs méthodes d’approche sont variables : certains vous demanderont par exemple de vous allonger sur le fameux divan et resteront à distance. Certains posent beaucoup de questions pour vous aider à vous comprendre, d’autres interviennent très peu, laissant libre cours à votre discours.

Lieux d’exercice

Bien que certains travaillent au sein d’une institution, les psychanalystes exercent pour la plupart en libéral. Les honoraires de leurs séances sont fixés avec chaque patient et ne sont en général pas remboursés par la Sécurité Sociale.

Grâce à ces explications, vous connaissez désormais les différents praticiens et leurs spécificités. J’espère que cela vous a permis de faire un premier tri et d’identifier plus précisément les personnes susceptibles de vous correspondre.

Maintenant il ne vous reste « plus » qu’à trouver  » le bon » !

Passez par le bouche à oreille, demandez des recommandations à votre généraliste et lancez-vous en prenant un premier rendez-vous, c’est le seul moyen de savoir !

N’hésitez pas à partager cet article, aux autres personnes qui veulent consulter, elles vous seront reconnaissantes et si vous avez besoin de davantage d’informations, n’hésitez pas à m’en faire part en laissant un commentaire.

Besoin de consulter, mais qui choisir ?

There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *